#Minimum Fanfare

Minimum Fanfare pour un maximum de bruit !

Minimum fanfare - photo officielle 2016 - HD Un groupuscule politique sur–engagé qui a décidé de combattre la morosité par l’énergie de musiques cuivrées et variées.
Il porte atteinte à l’intégrité de tous ceux qui souhaitent le calme, l’ordre, la justesse, et le nu-jazz.
Le Minimum Fanfare sera bientôt inscrit à Interpole comme étant l’ennemi artistique numéro 1 !


Aux origines du Monde

Il y a 10 ans, 2 musiciens partent animer une soirée en Belgique. Le Minimum Fanfare était né ! Face à leur succès, le groupe se dissout ! En 2011, il se reforme avec 10 potes. Issus pour la plupart des écoles de musique de l’Entre-deux-Mers (Gironde), ces trentenaires, amis depuis longtemps, aiment partager l’ivresse… du spectacle avec le public !
Ils sont tous amateurs aguerris. Ensemble, ils écument les festivals et manifestations en tous genres, à la recherche de rencontres, de partage, de convivialité, d’échange.

Répertoire

Les influences du Minimum Fanfare gravitent autour des musiques du Monde !

– Cumbia : Nicolas Lescombia, …
– Latino : la Belle image, …
– Musique de l’Est : David Krakauer, …
– Hip hop jazz : Young Blood Brass Band, …
– Soul Jazz : Soul Jazz Orchestra, …
– Brassband / New Orleans : Hypnotic Brass Band, …
… Ainsi que des compositions amenées par les musiciens qui ont le temps et la compétence pour le faire !